La place du référencement payant dans une politique digitale

Le référencement payant coïncide avec la publicité sur les moteurs de recherche et de sponsoring. Alors que la maximisation du SEO est chronophage avant d’obtenir des résultats, au contraire avec le SEA, ceux-ci sont plus rapides à obtenir.

Afin de diriger correctement une annonce et pour garantir son efficience, vous devrez déterminer ce que vous voulez et quel est le but de votre annonce (flux, vues, retour sur investissements).

De plus, le référencement payant a trois buts. Le premier étant d’engendrer du flux ciblé grâce à des keywords à forte valeur ajoutée afin d’obtenir une audience de qualité ; Le deuxième étant de faire des vues rapidement sur des requêtes concurrentielles et avec des gros volumes de recherche ou bien des requêtes longues traînes. Enfin le troisième but du SEA est d’engendrer de la profitabilité grâce à une gestion efficiente des annonces et une mesure précise des performances.

Table des matières

Et votre politique SEA dans tout ça ?

En tout premier lieu, le plus important est de déterminer des buts tels que l’accroissement de votre flux, l’accroissement du CA ou encore du nombre de prospects. Vous devrez ensuite chiffrer ces buts ce qui vous permettra de mettre en place une ligne de conduite mais également les moyens pour atteindre vos objectifs.

Concernant le référencement payant, vous devrez définir le budget de vos annonces. En effet, vous devrez connaître le budget à désigner et si vous avez un investissement minimum pour mettre en place une politique de SEA. Pour cela, vous devrez détailler votre plan d’affaire digital. Cela vous permettra de déterminer votre politique de référencement payant qui sera adéquate face à la réalité mercatique et commerciale de votre activité. Vous pouvez faire appel à des agences spécialisées en référencement payant telle que expert-sea.fr afin de vous faciliter la mise en place de votre politique digitale.

De plus, vous devrez prendre en compte des critères tels que la valeur client (life time value) et qui représente le CA généré par un client type tout au long de son parcours au sein de votre société ; vous devrez prendre en compte également, le coût d’acquisition maximal d’un client (part de votre budget raisonnable qui ne met pas en péril votre société), la réussite de votre force commerciale et également le taux de transformation de votre site internet. Tous ces points vous permettront de définir votre CPA pour un prospect, une vente et à la fin un visiteur sur votre site.

Comme vous pouvez vous en douter, pour tous les points énonces, il vous faudra vous baser sur des valeurs moyennes. En effet, l’accroissement ou le déclin d’une de ces informations aura une influence sur le coût maximal d’un visiteur.

Il faudra que vous travailliez notamment sur la maximisation du taux de conversion de vos annonces afin d’avoir le résultat maximum avec un nombre réduit de visiteurs, dans le but d’amoindrir votre coût d’acquisition globale. Une fois que tous ces détails sont en place, vous pouvez démarrer la construction de vos annonces de référencement payantes.

Vous avez parlé de suivi ?

Plusieurs paramètres vous permettront de prendre la mesure de l’efficience d’une annonce de référencement payant par rapport à ceux relatifs aux flux de votre site.

Google Ads vous permet notamment de mesurer plusieurs indicateurs de performances tels que les impressions, le quality score, la position des campagnes, le taux de conversion, le taux de client et le retour sur investissement.

De plus, via Google Analytics, les buts de conversion peuvent être paramétrés. Cela permet de connaître les sources liées aux flux sur votre site et également si les cybernautes convertissent ou non leurs achats.

En effet, Google Analytics à un rôle prépondérant dans la maximisation des annonces. Grâce à cet outil, à l’analyse du flux de référencement payant et des performances, vous aurez la possibilité d’ajuster les politiques budgétaires, de keywords, des enchères et autres.

Vous appréciez cet article? Partagez-le !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Vous aimerez aussi :

Mon avis concernant Builderall ainsi que les alternatives

De nos jours, entreprendre en ligne n’a jamais été plus facile grâce aux divers outils pratiques existant ! Et c’est la promesse de Builderall, ce logiciel de Web Marketing tout en un qui permet de faire des sites basiques, mais également des tunnels de ventes, des relances par emails… J’ai testé ce logiciel et je vous

Lire plus »
Quel cms pour son blog?

Quel CMS pour créer son site internet?

Un CMS (Content Management System en anglais) est un système disponible sur le Web qui permet de réaliser un site internet sans difficulté de codage. Il est en général simple d’utilisation et responsive (il s’adapte aux tablettes et smartphone). Un CMS vous permet donc de créer votre site internet sans connaître le langage propre au développement web.

Lire plus »
SG Autorépondeur : avis sur l'autorépondeur français

SG Autorepondeur : Prix et avis sur l’autorépondeur Français

L’entreprenariat web est une affaire sérieuse et en pleine expansion. Le web marketing évolue à une vitesse folle ces dernières années et il est possible pour nous d’automatiser de plus en plus de choses. C’est exactement les fonctions que propose un autorépondeur comme SG autorépondeur que je vais vous présenter ici, à savoir : automatiser

Lire plus »

Laisser un commentaire